Pierre Saurel

    

Pierre Saurel

25 mars 1925 - 18 décembre 2003

Auteur et créateur de la série « Les aventures étranges de L'Agent IXE-13 »

    

Pierre Saurel, pseudonyme de Pierre Daignault, est né à Montréal le 25 mars 1925. Après deux ans de cours classique au collège Saint-Ignace et quelques années de travail à l'Hôtel de Ville de Montréal, il décide de suivre les traces de son père Eugène et deviendra, comme lui, comédien et folkloriste. Il suit par ailleurs des cours d'art dramatique, de chant et d'anglais. En 1949, il fonde sa propre troupe de théâtre qu'il dirigera jusqu'en 1962, à raison de 75 représentations en moyenne par année.

Fort connu pour son rôle de l'aubergiste Père Ovide (Ti-Père) dans le téléroman Les Belles histoires des pays d'en haut de Claude-Henri Grignon et comme animateur d'émissions folkloriques telle À La Canadienne, Pierre Daignault, qui a joué dans plusieurs séries dramatiques à la radio et a la télévision, est aussi le compilateur de plusieurs recueils de chansons et de danses folkloriques et un animateur de soirées recherché. S'ajoute à cela une longue carrière d'écrivain.

Il produit des textes pour la radio depuis quelque temps déjà quand, au printemps de 1947, il propose à l'éditeur (Police-Journal), Edgar Lespérance, le projet d'un roman d'espionnage. Le 28 novembre de la même année paraît le premier numéro Des Aventures étranges de l'agent IXE-13.

Encouragé par le succès d'IXE-13, l'auteur, qui a suivi un cours par correspondance sur l'art de l'intrigue, signera pendant plus de quinze ans une autre série du même genre, Les Aventures policières d'Albert Brien, Détective national des Canadiens Français, et quelques centaines de fascicules des Aventures de cow-boys, des Exploits policiers du Domino Noir. Il créa aussi une héroïne, Diane la Belle Aventurière dont il écrira les 47 premiers numéros de la série.

En octobre 1980, il récidive avec une autre série policière, « Le Manchot ». Cette fois-ci, ce sont les aventures du détective privé Robert Dumont qui durera cinq ans et 47 numéros.

    

Merci, Monsieur Daignault, pour toutes ces « étranges aventures » que vous nous avez fait partager depuis vos débuts en 1947.

Rédigé par Jean Layette, le 8 décembre 1999 et le 3 août 2008