1923 - 1944

Les Éditions Édouard Garand constituent un phénomène unique dans l'histoire de l’édition littéraire du début du siècle. Dans une décennie où se dessinent progressivement les fondements d’une pratique éditoriale moderne et autonome, cet éditeur apparaît à la fois comme l’un des premiers à effectuer une percée auprès du large public et comme un pionnier du roman populaire canadien-français.

L’histoire littéraire a longtemps laissé dans l’ombre la production de cet éditeur, considérée comme inférieure et négligeable. Pourtant, en plus de « romans à vingt-cinq sous » fort prisés du grand public, Garand réédite des textes du répertoire, comme Les Bengalis (1931) d’Arthur de Bussières et Émile Nelligan et son œuvre (1925), publie des titres de jeunes écrivains, comme À travers les vents (1925) de Robert Choquette, À la recherche du régionalisme. Le Village. Contes et nouvelles du terroir (1925) de Jean-Aubert Loranger et Tout n’est pas dit (1929) de Jovette Bernier, et lance des ouvrages dans le domaine du livre pratique. Au total, le catalogue de l’éditeur comprend plus de 185 titres, parus surtout entre 1923 et 1932.

 

Édouard Garand

27 Juillet 1901 - 15 Avril 1965

 

Pénétré de l’idéologie du « self-made man », Edouard Garand est d'abord un homme d’affaires. Né en 1901, issu d’une famille d’imprimeurs et de typographes, Garand fait ses études à l’école Saint-Jacques et au collège Sainte-Marie de Montréal. Dès l’âge de 21 ans, il formule le souhait de créer sa propre entreprise. Vers 1922, il rencontre Jules-Ernest Larivière, notaire de profession, qui est à la recherche d'un éditeur.

Garand prend la décision d’éditer le premier roman de Larivière après avoir effectué lui-même plusieurs démarches infructueuses auprès de maisons d’édition. La publication du roman de Larivière ne sera pas une action isolée, mais l'amorce d’un projet éditorial bien orchestré.

En effet, dès l’année de fondation, en 1923, Garand lance pas moins de huit titres, dont sept romans, tous dans la même collection intitulée « Le Roman canadien ». Dans le contexte de l’époque, il s'agissait d’une sorte d'exploit. De fait, il ne s’était publié que cinq nouveaux romans par année au Québec en 1921 et en 1922.

À lui seul Garand fournissait dès 1923 la moitié des nouveautés romanesques. Au fil des ans, « Le Roman canadien » demeurera la collection la plus importante de l’éditeur et celle qui se développera le plus rapidement.

Garand offre à ses lecteurs des romans populaires inédits. Avec sa collection, il cherche surtout à satisfaire les besoins du grand public. Le format retenu est celui de la publication en fascicule à couverture illustrée. Des titres accrocheurs, un texte disposé sur deux colonnes, une histoire qui dépasse rarement une soixantaine de pages, des publicités sur les pages de couverture, tout apparente « Le Roman canadien » aux séries commerciales les plus en vogue. Chaque livraison est offerte à 0,25 $ le numéro, soit le tiers du prix d’une nouveauté en 1925.

(Texte provenant du livre ''Histoire de l'édition littéraire au Québec'')

 

 

Les Éditions Edouard Garand

 

Liste collection 'Le Roman Canadien'

1923

 

001 - L’iris bleu - Jules-Ernest Larivière
002 - Le massacre de Lachine - Alexandre Huot
003 - Ma cousine Mandine - N.-M. Mathé
004 - Les fantômes blancs - Azilda Rochefort
005 - La métisse - Jean Féron
006 - Gaston Chambrun - Jean-François Simon
007 - Le lys de sang - Henri Doutremont

 

1924

 

008 - Le spectre du ravin - Madame Alcide Lacerte
009 - Le médaillon fatal - Andrée Jarret
010 - L’aveugle de Saint-Eustache - Jean Féron
011 - Nipsya - Henri Doutremont
012 - Fierté de race - Jean Féron
013 - Roxane - Madame Alcide Lacerte
014 - La revanche d’une race - Jean Féron

 

1925

 

015 - L’expiatrice - Andrée Jarret
016 - L’associée silencieuse - Jules-Ernest Larivière
017 - L’ombre du beffroi - Madame Alcide Lacerte
018 - La besace d’amour - Jean Féron
019 - Le grand sépulcre blanc - Émile Lavoie

 

1926

 

020 - Les cachots d’Haldimand - Jean Féron
021 - La cité dans les fers - Ubald Paquin
022 - La taverne du diable - Jean Féron
023 - Le trésor de Bigot - Alexandre Huot
024 - Le patriote - Jean Féron
025 - La mort qu’on venge - Ubald Paquin
026 - Le manchot de Frontenac - Jean Féron
027 - Fleur lointaine - François Provençal
028 - La ceinture fléchée - Alexandre Huot
029 - Le bracelet de fer - Madame Alcide Lacerte

 

1927

 

030 - La digue dorée - Paquin, Huot, Féron, Larivière
031 - La besace de haine - Jean Féron
032 - Le lutteur - Ubald Paquin
033 - Le siège de Québec - Jean Féron
034 - Le mystère des Mille-Îles - Pierre Hartex
035 - Le drapeau blanc - Jean Féron
036 - Les caprices du cœur - Ubald Paquin
037 - Les trois grenadiers - Jean Féron
038 - L’impératrice de l’Ungava - Alexandre Huot

 

1928

 

039 - Le mystérieux Mr. de l’aigle - Mme A. B. Lacerte
040 - Le mendiant noir - J.-M. Lebel
041 - L’espion des Habits Rouges - Jean Féron
042 - L’empoisonneur - Jean Nel
043 - Le capitaine Aramèle - Jean Féron
044 - Le massacre dans le temple - Ubald Paquin
045 - L’enjôleuse - Madame Elphège Croff
046 - L’île au massacre - Prosper Willaume
047 - La prise de Montréal - Jean Féron
048 - Jean de Brébeuf - Jean Féron

 

1929

 

049 - La folle de la Pointe du mort - L. Dubois-McCabe
050 - La belle de Carillon - Jean Féron
051 - Les aventuriers de l’amour - Henry Deyglun
052 - Le secret de l’orpheline - Andrée Jarret
053 - La corvée - Jean Féron
054 - Bois sinistre - Madame Alcide Lacerte
055 - Bœufs roux - J.-M. Lebel
056 - La mystérieuse inconnue - Ubald Paquin
057 - La petite maîtresse d’école - Madame Elphège Croff
058 - Le triomphe de l’amour - Madame Graveline
059 - La crise - François Provençal
060 - L’échafaud sanglant - Jean Féron

 

1930

 

061 - L’homme aux deux visages - Jean Féron
062 - Le crime d’un père - Jean Nel
063 - La résurrection du cœur - Guy Nemer
064 - L’étrange musicien - Jean Féron
065 - La fin d’un traitre - Jean Féron
066 - Le mirage - Ubald Paquin
067 - La flamme qui vacille - Jean Nel
068 - La valise mystérieuse - J.-M. Lebel
069 - Le pont rouge - Alphone Loiselle
070 - Celle qui revient - Madame Elphège Croff

 

1931

 

071 - Les amours de W. Benjamin - J.-M. Lebel
072 - La petite canadienne - J.-M. Lebel
073 - La main de fer - Régis Roy
074 - Œil pour œil, récit de Sydney Jones - Ubald Paquin

 

1943

 

075 - La rançon - Ubald Paquin
076 - Qui a tué Pierre Lauzon ? - Louis Riel

 

1944

 

077 - Autour d’un mystère - Alfred Rousseau
078 - Le dernier geste - Jean Féron

 

Liste établie et complété par Jean Layette.